Le 555 et ses différents montages

Vous êtes le ème visiteur

 

 

Le 555 est un circuit monostable. Le 556 est constitué de deux 555.

Cette page concerne uniquement les 555 de technologie TTL.

Brochage du 555 et du 556

 

Constitution interne du 555

  1. Tension d'alimentation mini 4,5 v , tension d'alimentation maxi 15 v
  2. Fréquence maxi : 500KHz
  3. La tension de sortie à l'état haut varie de Vcc - 1,7 v à Vcc- 2,5 v suivant la tension d'alimentation et la charge.
  4. La tension de sortie à l'état bas varie de 0,2v à 2 v suivant la tension d'alimentation et la charge.
  5. La sortie peut fournir ou absorber 200 mA
  6. Le courant absorbé par la sortie décharge est limité intérieurement à 35 mA

Tableau de vérité :

RAZ

Seuil>2/3 Vcc

Déclenchement > 1/3 Vcc

S

R

Q

Sortie 3

T

Vcc

non

non

0

1

0

1

bloqué

Vcc

non

oui

0

0

M

M

M

Vcc

oui

non

1

1

0

1

bloqué

Vcc

oui

oui

1

0

1

0

saturé

0 v

---

---

---

---

1

0

saturé
L'état M correspond à l'état mémoire, c'est à dire que la sortie reste dans le même état que l'état précédent.

Réponse à un signal triangulaire sur une entrée :

     

Réponse à un signal triangulaire sur les 2 entrées :

Utilisation en monostable

Schéma et chronogramme :

     

     

Explication du fonctionnement :

On utilise la charge d'un condensateur C à travers la résistance R.

Le monostable est à l'état haut tant que la valeur de la tension aux bornes du condensateur est inférieure à 2/3 Vcc. Une fois cette tension atteinte, la sortie passe à 0, la sortie 7 est mise à la masse et décharge rapidement le condensateur. Le montage reste dans cet état en attendant la prochaine implusion en broche 2.

T = 1,1 RC

voir le calcul

Exemple de durées obtenues en fonction de R et C : avec R en Kohm, C en nF , T en ms

     

    C R

    10 k

    12 k

    15 k

    18 k

    22 k

    27 k

    33 k

    39 k

    47 k

    56 k

    68 k

    82 k

    100 k

    10 nF

    0,11

    0,13

    0,16

    0,20

    0,24

    0,30

    0,36

    0,43

    0,52

    0,62

    0,75

    0,90

    1,10

    15 nF

    0,16

    0,20

    0,25

    0,30

    0,36

    0,44

    0,54

    0,64

    0,77

    0,92

    1,12

    1,35

    1,65

    22 nF

    0,24

    0,29

    0,36

    0,44

    0,53

    0,65

    0,80

    0,94

    1,14

    1,35

    1,64

    1,98

    2,42

    33 nF

    0,36

    0,44

    0,54

    0,65

    0,80

    0,98

    1,20

    1,41

    1,70

    2,03

    2,47

    2,97

    3,63

    47 nF

    0,52

    0,62

    0,77

    0,93

    1,14

    1,39

    1,70

    2,01

    2,43

    2,89

    3,51

    4,23

    5,16

    68 n F

    0,75

    0,90

    1,12

    1,34

    1,64

    2,02

    2,47

    2,91

    3,51

    4,18

    5,08

    6,13

    7,47

    100 nF

    1,10

    1,32

    1,65

    1,98

    2,42

    2,97

    3,63

    4,28

    5,16

    6,15

    7,47

    9,01

    10,99

Fonctionnement en astable

 Schéma et chronogramme

Explication du fonctionnement :

Le condensateur se charge via Ra et Rb. La sortie est à 1

Une fois la tension 2/3 Vcc atteinte, la sortie passe à 0, le condensateur se décharge via Rb et la broche 7.

Une fois la tension 1/3 Vcc atteinte, le système rebascule pour un nouveau cycle.

T= 0,69 (Ra +2Rb) C

voir les calculs

Exemple de périodes obtenues en fonction de Rb et C : avec Ra = 10 Kohm, C en nF , Rb en Kohm, T en ms

    C Rb

    10 k

    12 k

    15 k

    18 k

    22 k

    27 k

    33 k

    39 k

    47 k

    56 k

    68 k

    82 k

    100 k

    10 nF

    0,20

    0,23

    0,27

    0,31

    0,36

    0,43

    0,51

    0,59

    0,70

    0,82

    0,98

    1,17

    1,41

    15 nF

    0,30

    0,34

    0,40

    0,46

    0,55

    0,65

    0,77

    0,89

    1,05

    1,23

    1,47

    1,76

    2,12

    22 nF

    0,44

    0,50

    0,59

    0,68

    0,80

    0,95

    1,13

    1,30

    1,54

    1,81

    2,16

    2,58

    3,11

    33 nF

    0,67

    0,76

    0,89

    1,02

    1,20

    1,42

    1,69

    1,95

    2,31

    2,71

    3,24

    3,86

    4,66

    47 nF

    0,95

    1,08

    1,27

    1,45

    1,71

    2,02

    2,40

    2,78

    3,29

    3,86

    4,62

    5,50

    6,64

    68 nF

    1,37

    1,56

    1,83

    2,10

    2,47

    2,93

    3,48

    4,03

    4,76

    5,58

    6,68

    7,96

    9,61

    100 nF

    2,02

    2,29

    2,69

    3,10

    3,63

    4,31

    5,11

    5,92

    7,00

    8,21

    9,82

    11,71

    14,13

    Remarques :

    Dans ce montage, la durée à l'état haut est plus grande que la durée à l'état bas

  1. Pour obtenir des temps 10 fois plus grands ou 10 fois plus petits, multiplier ou diviser soit R soit C par 10
  2. Au démarrage de l'astable la durée de la première charge Tc est égale à 1,1(Ra+Rb)C
  3. Limite à respecter :
  4. Il est souhaitable que Ra soit supérieure à 5 kohms pour limiter le courant dans le transistor de décharge.
  5. Ra+Rb doit être inférieure à 3,4 Mohms afin que le courant consommé ou le courant fourni par les entrées soit négligeable par rapport au courant de charge.
  6. Le défaut de cet astable est de fournir un signal dissymétrique (Tc supérieur à Td).

 

Les autres montages astables :

Avec diodes ou autres éléments dans le circuit de charge ou décharge

Exemple :

La charge de C se fait via Ra et la diode entre 7 et 6.

La décharge de C se fait via Rb et la diode.

Avec un tel montage on peut obtenir un rapport cyclique quelconque. L'insertion des diodes modifient légèrement le calcul des durées de charge et décharge.

Je vous invite à aller voir les différents montages plus bas dans cette même page.

Avec Rb uniquement dans le circuit de décharge

La charge se fait via Ra. La décharge se fait via Rb en tenant compte du courant passant dans Ra ou autrement dit la décharge de C se fait au travers de la résistance équivalente à Ra//Rb vers le potentiel égal à Vcc*Rb/Ra+Rb.

Astuce : Avec un tel montage on peut obtenir un rapport cyclique avoisinant les 50% en prenant pour Rb la valeur normalisée immediatement inférieure à Ra/2. Dans ce cas, la durée du cycle est égale à 1,28RaC.

Dans les autres cas, en respectant toujours la condition Rb<Ra/2 on obtient un rapport cyclique >50%

voir les calculs

Avec modification des seuils de basculement

La durée TC varie en fonction de la tension à la borne 5. La durée Td est constante.

 

 

Le calcul de la pente de la courbe autour du point de fonctionnement normal donne 0,326To/V. Dans le montage ci-dessus , la mesure donne 140 µs/v soit 0,30 To/V.

On peut utiliser cette caractéristique pour obtenir des rapports quelconques

 

La mise en place de Rp modifie le seuil haut et bas de bascule. Un choix judicieux de Rp permet d'obtenir le rapport voulu.

 voir les calculs

Nota : pour un fonctionnement correct du 555, la tension de seuil bas doit être supérieure à 1,5v.

Sous 4,5 V ce montage est donc impossible, sous 10 V Rp doit être supérieure à 2.7K

Valeurs remarquables : Pour Ra=Rb=R et avec Rp=7.06 K on obtient T=1,39 R*C et un rapport cyclique de 50% 

Autre application : augmentation de la durée de charge et décharge en raccordant la broche 5 à la sortie du 555 via une résistance,

mais ce montage n'est pas rigoureux car la tension de sortie n'est pas une référence, elle varie en fonction de la charge.

°°°°°°°°°°°

Pour connaître les durées obtenues par ces montages en fonction des éléments, utiliser la machine à calculer : calcul automatique

 

Les différentes applications

Les montages suivant fonctionnent. Ils ont été réalisés à titre expérimental avec les composants disponibles dans l'atelier d'un amateur.

Pour une construction définitive, il y aura lieu de recalculer les éléments et notamment de reconsidérer le type de transistor à utiliser.

 

Montage n°1

Le monostable.

Quand on appuit sur le bouton poussoir, la led s'allume pendant 1,5 s.

 

Montages n°2 et 3

Monostable redéclenchable

A chaque impulsion négative, le condensateur se décharge et réinitialise la tempo. Dans le montage n°2, la décharge est effectuée par un transistor, dans l'autre montage la décharge est effectuée via la diode par la commande (nécessite un signal venant d'un montage pouvant "encaisser" la décharge).

La constante de temps est légèrement modifiée par le seuil de la diode ou de la diode émetteur-base. Au niveau bas, le signal de commande doit être proche de 0V.

Montage n°4

L'astable le plus simple.

Avec les valeurs du montage, le système oscille à 400 khz.

Montage n° 5 et 6

L'astable à rapport cyclique 50%.

Le transistor est passant durant la charge.

Durant la décharge, il est bloqué et le condensateur se décharge via la diode.

Valeurs mesurées : th = 66 µs tb = 64 µs.

En remplaçant la résistance de 10K par un potentiometre on peut faire varier la fréquence sans changer le rapport cyclique.

Montages n°7 et n°8

L'astable à rapport cyclique variable mais à fréquence constante

Montages n°9 et 10

Clignotants.

Les leds clignotent.

Dans le 1° montage la led s'allume pendant 1,5 s puis s'éteint pendant 1,5 s.

Dans le 2° montage, les leds s'allument alternativement.

 

Montage n°11

Le beeper

Le buzzer emet un signal à 1500 Hz

Montage n°12

La sirène 2 tons

Le 1°astable module la fréquence du 2eme astable.

On peut rajouter un condensateur sur la borne 5 du 2eme astable ce qui donne un changement de ton progressif (sirène américaine).

Montage n°13

Le bip-bip

Le 1° astable valide régulièrement le fonctionnement du 2eme astable.

On obtient un bip de 1,3s toutes les 2,3s

Montage n°14

Le bruiteur.

Le condensateur du 1°astable se charge par la borne 5 du 2eme astable. En fonction des valeurs des élements on obtient des sons originaux (cui-cui-cui).

Montage n°15

L'orgue

La fréquence dépend de la touche appuyée

Le montage à 2 transistors qui suit le 555 est un bistable. Il permet d'obtenir des signaux symétriques.

L'ensemble peut être amélioré en remplaçant les poussoirs par des diodes reliées aux sorties de circuits logiques et le bistable par une bascule JK

Montage n°16

Création d'une dent de scie.

Le courant de charge du condensateur est constant. Sa tension croit linéairement jusqu'au seuil haut et il se décharge brutalement via la borne 7.

Durée mesurée : 40 µs

Montage n°17

Création d'un signal triangulaire.

Le condensateur se charge linéairement par le BC 327 et se décharge linéairement par le 2N2222.

Nota: le courant dans la 470 ohms doit être supérieur au courant dans la 1K.

Avec les valeurs indiquées on obtient :

Th = 25 µs et T b= 24 µs

Montage n°18

Le doubleur de tension.

Le montage est alimenté en 10V.

On obtient aux bornes du condensateur les tensions suivantes en fonction de R:

R

470 K

10 K

4,7 K

470 ohms

U

18,5 V

17,65 V

17,49 V

16 V

 

 

 

Montage n°19

L' inverseur de tension.

Le montage est alimenté en 10V

A vide , on obtient aux bornes du condensateur une tension de -8V

Montage n°20

Eclairage à leds

Le montage est alimenté sous 4,5V;

Il permet d'allumer 3 leds en série sans résistance de limitation.

Le potentiometre permet de faire varier la luminosité.

Montage n°21

Détection d'absence d'impulsion.

En présence d'impulsions positives, la sortie est à 1.S'il manque une impulsion, la sortie passera à 0. La durée du monostable est à régler en fonction de la fréquence des impulsions.

Ce montage a été utilisé dans un détecteur d'étoiles filantes. Le signal à l'entrée est la sortie d'un poste radio réglé sur un emetteur lointain. Le souffle de la FM met la sortie à 1. A la réception d'un signal BF, le monostable se déclenche.

Montage n°22 et 23

L'anti-rebond

Ces 2 montages permettent d'éviter les impulsions parasites. On utilise pour cela la bascule RS interne du 555.

Montage n°24

First-event.

Ce montage sert à déterminer qui a appuyé en premier sur le bouton poussoir.

Les 555 sont montés en monostable

La led reste allumée 5 secondes .

Montage n°25

First-event

Ce montage sert également à déterminer qui a appuyé sur le bouton en premier.

Le 1° 555 emet une tonalité durant 5 secondes quand quelqu'un a appuyé. Remarquer l'utilisation de la broche 4 et du condensateur de 33 µf pour réaliser cette durée.

Le 2eme et les suivants utilisent la bascule RS interne .

La RAZ est manuelle

Montage n°26

Capacimètre expérimental

Le 1° 555 monté en astable envoie des tops à 0 très bref.

Le 2eme est monté en monostable. La durée haute est proportionnelle au condensateur X. La tension moyenne mesurée est donc proportionnel à X.

Le montage permet de mesurer des condensateurs jusqu'à 47 nf.

Pour utiliser un voltmetre numérique, il est nécessaire de faire suivre le montage d'une résistance et d'un condensateur chimique.

Pour d'autres calibres, il suffit de changer le condensateur de 8,2 nf.

 

Montage n°27 et 28

Le métronome

Dans le 1° montage, l'astable fournit des pics à "0". Le HP est alimenté uniquement durant ces tops

Dans le 2°montage, c'est la charge et la décharge du condensateur qui fournit les tops

Montage n°29 et 30

Touches sensitives

Les entrées 6 et 2 sont à haute impédance, elles sont donc très sensibles aux parasites. Il suffit de toucher la touche pour déclencher..

1°montage : système marche - arrêt

2° montage : à chaque toucher, création d'une impulsion de 1,5s

Montage n°31

ON/OFF

L'appui sur le 1° poussoir provoque l'extinction de la led.

L'appui sur le 2° poussoir provoque l'allumage.

Montage n°32

Testeur logique

Le montage est alimenté par le système à tester.

Pour un niveau haut, la led 1 est allumée,

s'il y a des impulsions ou un signal carré la led 2 sera également allumée.

Montage n°33

Le disjoncteur

Le courant dans la résistance "10" fait abaisser le potentiel de la broche 2 par rapport à la broche 5 et déclenche le monostable.

Montage n°34

Le tachymètre

En rotation, certains ventilateurs de PC présentent des impulsions de non- consommation. A chaque impulsion, le potentiel en broche 2 diminue et déclenche le monostable.

D'autres moteurs présentent des impulsions de sur-consommation (2 enroulements alimentés). L'attaque de la broche 2 est alors à modifier comme sur le montage précedent (disjoncteur).

Montage n°35

Le clignotant

Quand les clignotants ne sont pas connectés, la broche 2 est à 11v. Le 555 est bloqué .

Quand les clignotants sont mis, le 555 fonctionne en astable.

 

Merci à André Bustico qui a testé ce montage en simulation (P.Spice[9]. Cadence PSD 14.2 ) .

 

Montage n°36

L'alimentation d'une led

Quand la sortie 3 est au niveau haut, le courant s'établit en dent de scie.

Quand il atteint le seuil haut determiné par la résistance 22 ohms, l'ampli à transistor et la broche 6, le 555 bascule au niveau bas. La self restitue l'énergie emmagasiné, le courant décroit jusqu'au seuil bas et le 555 repasse au niveau haut, etc.

La période de la dent de scie est d'environ 100 µs.

Ce montage permet un meilleurs rendement et un éclairement de la led moins sensible à la tension d'alimentation.

Merci à André Bustico qui a testé ce montage. Son compte-rendu est visible ici

Les liens

Allez les voir, mais n'oubliez pas de revenir !

Si votre site parle du 555, faites le moi connaître afin de le faire figurer dans la liste.

 

La note d'application de chez Philips : http://www.westminster.org.uk/intranet/departments/electronics/pdf_files/555an.pdf

une autre note : http://yoda.rez-gif.supelec.fr/see/doc/divers_anal/NE555.pdf

un site sur le 555 : http://etronics.free.fr/dossiers/analog/analog60/LE555.htm

un site sur le 555 : http://www.ac-nancy-metz.fr/pres-etab/lycom/electro/Electro-cours/ne555.htm

un site sur le 555 : http://freelektronik.free.fr/LEKTRONIK/RP4L.htm

etude du 555 : http://www2.ac-lille.fr/dkeurope/Enseignement/physique/global/travprat/tpbienv/tpplus/tpplus1.htm

un logiciel : http://www.doctronics.co.uk/down555.htm

un logiciel pour calculer les élements : http://www.techno-college.net/zone_prof/logicielssurlenet/index.htm

montages de base à 555 : http://didier.duchemin.free.fr/electro/oscillateurs.htm

un chargeur d'accus pour modélisme: http://www.chez.com/bricolomi/images/schema1.gif

un tachymetre avec un 555 : http://www.electronics-tutorials.com/devices/555-tachometer.htm

un capacimetre numérique : http://home.nordnet.fr/~fthobois/capacimetre.htm

un clignotant : http://freelektronik.free.fr/LEKTRONIK/RP300.htm

un capacimetre : http://www.geocities.com/IECMaster/circuits1/cir_msr012.html

une alimentation à découpage avec le 555 : http://kudelsko.free.fr/articles/regulateurs.htm

un générateur de mire : http://mmonceaux.free.fr/electron/GeneMirSchPrinc.gif

convertisseur fréquence/tension : http://www2.ac-lyon.fr/etab/lycees/lyc-01/plaine/physiqueapp/tp/tp_conv_fv.html